Tag Archives: Pâte à sucre

Mes derniers gâteaux décorés (ou comment faire une note quasi sans texte)

17 Juin

Oufti ça fait longtemps que je n’ai pas montré les derniers gâteaux réalisés avec ou sans pâte à sucre !

Désolée pour les photos de piètre qualité et les détourages d’amateur, faudrait vraiment que je me mette à faire des photos avec des fonds plus « digestes » 🙂

Sans plus attendre, florilège !

Une déco en pâte à sucre à apposer sur le gâteau du fils d'une copine

Une déco en pâte à sucre à apposer sur le gâteau du fils d’une copine

Hugoliens

Un gâteau fait pour mes anciens camarades d’école (love sur vous les gars) avec le peu de pâte à sucre ramené dans mes contrées françaises…

Noël
Gâteau de Noël pour remplacer l’éternelle bûche…tout se mange, y compris les sapins et la maison qui s’allumait à l’intérieur ^^
AnnivThomasécole

Le gâteau pour l’anniversaire de mon fils à l’école. C’est lui tenant plein de ballons…

GâteauSchtroumpf

Le gâteau pour la fête d’anniversaire en famille, mes débuts à la poche à douille…

harmonica

Première commande officielle, pour l’anniversaire d’un monsieur qui joue de l’harmonica !

Deuxième commande pour une crémaillère : mon premier rainbow cake !

Deuxième commande pour une crémaillère : mon premier Rainbow cake ! Et dans le fond quelques cupcakes pour agrémenter.

Alors j’en profite pour lancer une bouteille à la mer : si vous êtes patron ou patronne d’un atelier de gâteaux personnalisés sur Bruxelles ou environs et que vous recherchez une petite main pour vous aider dans vos confections, je suis là hein 😀

Pâte à sucre, mon amour…

26 Nov

Je voulais faire une rime de malade mais rimer avec « ucre », faut le vouloir !

En février dernier, j’ai découvert la pâte à sucre parce que j’ai voulu me lancer dans l’élaboration complexe d’un gâteau pour les deux ans de mon fils.

Pourquoi ? Pour lui faire plaisir, pour tester mes capacités, pour voir si j’y arrivais.

Je pensais d’abord lui faire un Rainbow Cake et puis faute de trouver les colorants que je voulais, je me suis rabattue sur la pâte à sucre un peu par dépit. Et parfois les accidents sont heureux ! J’ai découvert un chouette support de travail qui m’amuse énormément !

Le gâtal de mon ronchonneur qui m’a fait suer, pleurer, cogner ma tête contre le mur, supplier et prier le dieu des gâteaux, bref, j’ai tout donné.

Alors évidemment, il n’était pas parfait mais j’étais très fière de ma première réalisation en pâte à sucre (PAS pour les intimes).

Du coup dans un élan de folie, j’ai proposé à mon beau-frère et ma belle-soeur de faire le gâteau pour le baptême de leur fille. Elle aime les cow-boys et les chevaux, donc ce sera un chapeau de cow-girl et une figurine cheval en cadeau !

Mais évidemment, le rebord du chapeau s’est cassé en le manipulant. Je n’étais que déception.

La malédiction du chapeau cassé

Entre temps j’ai voulu tester la recette du gâteau avec de la mousse à la framboise histoire de ne pas me louper et je me suis amusée avec mes nouveaux emporte-pièces à poussoir en fleurs. Ce sont les puéricultrices de la crèche qui en ont profité du coup !

Et puis j’ai travaillé (un peu) et pour fêter mon départ de la boîte après 3 mois de bons et loyaux services, je leur ai fait un gâteau forcément ! Mais un peu raté quand même…

Et enfin après plusieurs mois sans avoir réussi à toucher la pâte à sucre (et surtout sans avoir trouvé l’occasion d’en faire !), j’ai réalisé le gâteau d’anniversaire de mon mari qui rêve d’avoir une Cintiq (pour les non-geeks : un écran intégré à une tablette graphique donc tu peux dessiner directement sur l’écran). Le genre de rêve qui te coûte un rein, un bras et éventuellement un poumon. À défaut de pouvoir lui offrir une vraie Cintiq, je lui ai donc fabriqué un Cintiq-Cake !

Comment j’ai trop galéré sur les boutons !

Le prochain gâteau sera celui du repas de Noël !

En plus de jouer à la pâte à modeler, j’adore le principe de pouvoir manger quelque chose de réaliste et/ou de très coloré. Alors évidemment c’est chimique à souhait, j’ai beaucoup de remarques sur le fait que ça doit être bourré de colorants, que c’est trop sucré donc pas bon pour les enfants, pour les dents, pour la glycémie, pour les ours polaires, que ce n’est pas bon mais rien à faire ! Tous les à-côtés négatifs de la pâte à sucre sont oubliés dès que je mets les mains dedans, dès que je sculpte, je moule, je modèle, c’est un art éphémère comme un autre, je suis très loin d’être aussi experte que je le voudrais mais je continue sur ma lancée en bavant également sur le boulot des autres amateurs de pâte à sucre qui sont carrément plus loin que moi (sans vouloir faire ma fausse modeste, je vous assure que certaines oeuvres valent celles des pros) !

Et depuis février, mon matériel est passé d’une petite boîte à un tiroir entier.
En gros, je peux le dire, je suis une mordue de pâte à sucre !

Et si ça en intéresse certain(e)s, je mettrai bientôt les bonnes adresses bruxelloises pour vous aussi faire des chefs-d’oeuvre !

%d blogueurs aiment cette page :