Tag Archives: Kit de survie nourrisson

Le kit de survie du nourrisson ou les indispensables à avoir quand tu deviens parent – Part 1

2 Mai

Quand je m’apprêtais à devenir maman pour la première fois de ma vie, j’avais un milliard de questions toutes plus pertinentes les unes que les autres sur l’équipement à avoir et je m’entêtais à saouler tout mon entourage avec ça. Et comme tout le monde m’envoyait bouler, alors je lisais beaucoup un peu de tout.

Je feuilletais magazine sur magazine, catalogue sur catalogue, site web sur site web, je me gorgeais de gigoteuses 0-6 mois, baignais mon cerveau dans les baignoires bébé et nageais dans un océan de baby-phones, d’envies et d’incertitude sur les bavoirs funky mais pas lavables ou moches mais que tu peux passer à 90°. Je faisais très souvent des overdoses et puis j’y retournais, comme une vraie droguée que j’étais.

Et je faisais ça partout et tout le temps, dans mon lit, sur le canapé en train de regarder un film, aux toilettes, dans le tram, bref j’étais devenue un point d’interrogation géant.

Et comme maintenant je suis une multipare (comment jme la pète graaaaave, ça se met sur un CV ça genre « Hobbies : Multipare ?), j’ai eu l’occasion de voir un peu tous les trucs dont finalement on ne se sert jamais et ceux dont on se sert jusqu’à la fin de ta vie ou presque.

Voici déjà la première partie de la loooooooooooooonnngue liste de choses que tu devras te procurer soit en les achetant, en les rachetant, en les volant, en te les faisant offrir, en les gagnant à un jeu sur le net, en les fabriquant, etc…

1. Un lit

Si tu es adepte du cododo, à moins que toi même tu ne dormes sur un tapis de fakir ou dans un cercueil biplace, il va bien falloir le faire dormir, ton môme, sur quelque chose d’un peu confortable.
Et dans ce cas-là un lit avec un matelas c’est mieux. Idéalement, des draps propres hein, ça mange pas de pain. De toute façon ils seront sales dans pas longtemps, ne te fais pas d’illusion, les vomitos et les cacas débordants vont t’y aider.
Si t’as peur de faire un sandwich avec lui la nuit, tu peux toujours le mettre dans un nid ergonomique ou un matelas de cododo pour qu’il soit un peu plus élevé et qu’il te regarde du haut de toute sa puissance et qu’il te hurle dessus dès qu’il a faim à la « c’est moi le boss tavu ».

Si au contraire, tu as signé une charte d’indépendance avec lui dès sa naissance et que tu veux le faire dormir dans le pigeonnier, un lit sera quand même le bienvenu et c’est mieux de le prendre avec un matelas (on en revient au confort dont ils ont besoin, ces exigeants !) et des barreaux parce que ces machins-là ça roule et ça tombe. Et ce serait ballot qu’il dégringole tout le pigeonnier dans la nuit, ça risque de te réveiller bêtement pendant ton rêve où tu réussis enfin à emballer Brad Clooney ou Jennifer Jolie (rayer la mention inutile).

2. Une table à langer ou un plan à langer pas trop bas
Ton dos t’en remerciera et parce que changer des couches sur un tatami ou sur un BZ, si t’as dépassé la trentaine et que tu commences à dire des trucs comme « dieu que la terre est basse » en laissant la ficelle de ton string dépasser, tu perds tout le peu de crédit et de sex-appeal qu’il te reste.

Attention Madame, t’oublies pas d’enlever le bébé avant de refermer hein !

3. Un transat, une chaise où on peut s’allonger, un coussin d’allaitement, un parc, bref un truc où poser le paquet
Nan parce que les bras, ça va bien 5 minutes mais ils ont autre chose à faire tes bras des fois genre prendre des chips d’un côté pendant que l’autre cherche la zapette sous les coussins du canapé. Et à moins d’avoir un lit à roulettes ou de confiner son gamin dans sa chambre toute la journée, c’est moyen bof de le poser à même le sol, même s’il est légèrement casse-nouilles aujourd’hui et que tu veux lui apprendre qu’il faut pas trop te chauffer.

Ca, c’est pour que ton gamin finisse comme dans Wall-E…

La table à langer, c’est pas dans cette catégorie par contre, on pose pas le paquet là-dessus pour aller te faire des frites tranquilloute pépère.

4. Une poussette

Personnellement, je ne jure que par le portage ! Moi mère nature au possible, je veux mon bébé contre moi qui fait dodo même s’il a faim, la poussette ça encombre, c’est moche souvent, c’est lourd, ça coûte cher, c’est relou dans les transports en commun…

Ok alors le jour où t’as un repas avec tes potes, qu’il fait 48°, que ton gamin est en train de baver de la transpiration sur ton décolleté et que tu n’arrives pas à manger ton durum sans lui faire un shampooing à la sauce andalouse, alors la poussette est pour toi (et pour moi aussi des fois j’avoue).

Hey salut toi, tu m’aides à descendre du trottoir ?

5. Une écharpe de portage et/ou un porte-bébé physiologique

Alors là je te vois viendre avec tes gros sabots de bois genre « nanani oui mais si on a une poussette pas besoin de porte-bébé » ou « nanani (oui tu dis nanani) l’écharpe de portage faut savoir la nouer et faut avoir fait Maths Sup » je t’arrête tout de suite ! STOP in the name of looooove.

Déjà, je suis une bille en maths et j’y arrive bien moi à la nouer cette écharpe. Bon ok je m’emmêlais un peu au début mais maintenant, je gère !
Et puis ensuite je m’en fiche c’est mon blog, je dis que ce que je veux.
Et de trois, même si y’avait pas de un ni de deux, oui pour moi l’écharpe de portage ou le porte-bébé sont des indispensables.

Ca se couple parfaitement bien avec une poussette parce que des fois justement bah t’as pas envie de la sortir ta poussette et t’en as pas besoin non plus. Et en plus de ça, tu sais très bien que tu vas galérer avec parce qu’il y a encore des travaux sur les trottoirs ou que tu vas devoir risquer ta vie et celle de ton enfant dans les escaliers qui mènent au tram parce que justement PERSONNE n’a mis d’ascenseur à poussettes à ta station de tram et que PERSONNE ne daigne t’aider à descendre ton tank, ces crevards…
Bah dans ces cas-là ouais t’es bien contente d’avoir ton petit paquet sur le ventre ou sur le dos, bien au chaud et en sécurité.

Ou alors tu combines les deux. Mais toi tu pourras baisser tes bras. Normalement. Je pense. J’espère.

 

La suite tout bientôt !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :