Archive | De mes papattes RSS feed for this section

Mes derniers gâteaux décorés (ou comment faire une note quasi sans texte)

17 Juin

Oufti ça fait longtemps que je n’ai pas montré les derniers gâteaux réalisés avec ou sans pâte à sucre !

Désolée pour les photos de piètre qualité et les détourages d’amateur, faudrait vraiment que je me mette à faire des photos avec des fonds plus « digestes » 🙂

Sans plus attendre, florilège !

Une déco en pâte à sucre à apposer sur le gâteau du fils d'une copine

Une déco en pâte à sucre à apposer sur le gâteau du fils d’une copine

Hugoliens

Un gâteau fait pour mes anciens camarades d’école (love sur vous les gars) avec le peu de pâte à sucre ramené dans mes contrées françaises…

Noël
Gâteau de Noël pour remplacer l’éternelle bûche…tout se mange, y compris les sapins et la maison qui s’allumait à l’intérieur ^^
AnnivThomasécole

Le gâteau pour l’anniversaire de mon fils à l’école. C’est lui tenant plein de ballons…

GâteauSchtroumpf

Le gâteau pour la fête d’anniversaire en famille, mes débuts à la poche à douille…

harmonica

Première commande officielle, pour l’anniversaire d’un monsieur qui joue de l’harmonica !

Deuxième commande pour une crémaillère : mon premier rainbow cake !

Deuxième commande pour une crémaillère : mon premier Rainbow cake ! Et dans le fond quelques cupcakes pour agrémenter.

Alors j’en profite pour lancer une bouteille à la mer : si vous êtes patron ou patronne d’un atelier de gâteaux personnalisés sur Bruxelles ou environs et que vous recherchez une petite main pour vous aider dans vos confections, je suis là hein 😀

Session couture chez Les Midinettes * Bon plan inside*

1 Juin

ImageIl y a des années, ma chère et douce mère a vainement tenté de m’apprendre à coudre. Sur le coup, ça m’avait vachement plu, je m’étais investie mais il faut dire ce qui est : je restais la petite main et je ne comprenais pas tous les tenants et les aboutissants.

Je me doute que pour se faire, il faudrait que je fasse une formation dans une école de couture et ça durerait 3 ans. Mais évidemment, je suis vieille, je n’ai pas le temps et je n’ai absolument pas l’ambition de devenir styliste.

Mais j’avais toujours plein d’idées pour mes déguisements, des trucs complètement irréalisables pour une novice comme moi et heureusement ma mère était là pour me dire « oui c’est possible mais va falloir apprendre ma fille !« .
Mais comme beaucoup de couturières aguerries, apprendre à quelqu’un alors qu’on est pressé (parce qu’évidemment, je faisais tout au dernier moment), c’est déjà un peu délicat.
Quand la personne n’est naturellement pas douée, c’est carrément pénible.
Et alors en plus quand t’as à moitié pas fini ta crise d’adolescence, ça devient ingérable.
Donc très souvent ma mère finissait (bien) ce que je commençais (mal) dans des éclats de voix et après une dispute générale sur non c’est pas comme ça avec la craie tu m’as pas écoutée ! Si je sais d’abord laisse moi !!! Ambiaaaaaaaannnnce.

Vas-y, parle couture à ma main.

Donc nous revoilà en 2013, moi toujours pleine d’idées de déguisements, mais pour mon fils cette fois, la machine à coudre maternelle morte depuis longtemps, et de toute façon, toujours cette incapacité à les réaliser.

Frustration.

Beaucoup de copines m’ont proposée de m’apprendre autour d’une tasse de thé, genre l’air de rien mais j’avais le fantôme des leçons maternelles au-dessus de ma tête. J’ai donc préféré opter pour la solution radicale : des ateliers couture, je n’y connais personne, je paie donc je ne rentrerais a priori pas dans une colère noire parce que je m’excite sur comment faire rentrer ce %$µ£}# de fil dans ce %$µ£}# de chas !

Des ateliers couture et loisirs créatifs, il y en a pléthore dans Bruxelles, ça commence à germer un peu partout, c’est tendance, on revient beaucoup au homemade. Ce que les élèves apprenaient à l’époque à l’école n’est plus enseigné et parfois recoudre un bouton équivaut à se taper l’Everest. Du coup, ça fonctionne bien mais il est cependant difficile de faire le tri et de savoir si oui ou non, on va se faire arnaquer. Parce que ça reste un budget malgré tout, donc autant faire en sorte que l’atelier soit très bon pour le moins cher possible.

Dans mes recherches, je suis tombée sur Les midinettes. Enfin non ne vous méprenez pas je ne leur suis pas tombée dessus, les pauvres !

Qu’est-ce qui m’a poussée à les choisir elles et pas d’autres ? Je ne sais pas, peut-être le simple fait que sur leur site, il est dit que le nombre de « bêtes questions » est illimité. Et des bêtes questions j’en ai tout le temps pour tout. Peut-être aussi pour le prix parce qu’elles fournissent tout : le tissu, les boutons, les machines à coudre, le thé, le biscuit et la bonne humeur pour moins cher que chez les autres. Peut-être parce que j’ai aimé le design du site clair et sympa, le tout avec un ton dénué de prise de tête.

Après avoir essayé de trouver une date, je fais donc connaissance avec les Midinettes : Mathilde et Isabelle. J’apprends qu’elles viennent de passer leur premier anniversaire et qu’elles organisent une fête le 15 juin prochain pour le fêter ! Nous rentrons directement dans le vif du sujet et pendant 2 ateliers de 3 heures en 2 semaines, j’apprendrai en compagnie d’autres compagnes de route les bases de la couture : le matériel, la machine à coudre, le bouton, le patron. Tout cela dans le but final de créer une petite pochette que voici (et dont je suis ultra fière) que c’est moi qui l’ai faite toute seule sans ma mère.

Image

La pochette qui tue toutes les autres pochettes du monde et de l’univers et du reste.

Le dernier jour, Isabelle nous propose le cours du lendemain : la tirette. Je veux ! Je veux ! Je veux ! Apprenez-moi plus plus plus ! Le lendemain j’appelle donc pour m’incruster in extremis dans le groupe et apprends donc à poser une tirette et à faire une magnifique housse de coussin dont mon fils est tombé amoureux à tel point qu’il a voulu squatter le coussin et sa housse pour la nuit.

Pendant l’atelier tirette, l’élaboration du coussin…Image

Et le coussin terminé  !

P1010364

Le nouvel oreiller de mon fils !

J’attends donc avec impatience la prochaine fois où je pourrai y retourner et peut-être cette fois-ci apprendre les ourlets !

Les Midinettes c’est donc un grand et clair local joliment décoré, des supers chouettes fringues et accessoires (en attendant la collection d’Isabelle), un accueil chaleureux, souriant et détendu, Isabelle ne s’énerve pas sur moi quand je rate contrairement à ma mère (pardon maman), Mathilde et sa comparse aiment les gens et ça se voit, elles ne sont pas avares de conseils et d’astuces, et en plus, on a droit à une pause thé et biscuit réalisé par Mariscuit, le tout dans une bonne humeur communicative où l’on ne sent absolument pas les 3 heures passer, que demander de plus ?

Si vous cherchez donc un cours de couture sur Bruxelles, n’hésitez pas et rendez-vous chez Les Midinettes !

Rue Ernest Solvay 30
1050 Bruxelles
Tel : (+32) 02 502 03 33
info@lesmidinettes.be

Et n’hésitez pas à venir fêter le premier anniversaire le 15 juin dès 14h avec pour thème l’exotisme, la plage, les coconuts, le cocooning…
Plus d’infos sur la page Facebook !

Merci les Midinettes !

Avis de recherche !!!

24 Mar

Avis de recherche Hirondelle

C’est moi où il fait froid dans ce bled ?

A Christmas Drama

9 Déc

cookiehelp

Maison décorée, sapin déguisé, cannelle qui embaume l’appartement, petits sablés coincés dans leur boîte…ça sent Nowel !

Pâte à sucre, mon amour…

26 Nov

Je voulais faire une rime de malade mais rimer avec « ucre », faut le vouloir !

En février dernier, j’ai découvert la pâte à sucre parce que j’ai voulu me lancer dans l’élaboration complexe d’un gâteau pour les deux ans de mon fils.

Pourquoi ? Pour lui faire plaisir, pour tester mes capacités, pour voir si j’y arrivais.

Je pensais d’abord lui faire un Rainbow Cake et puis faute de trouver les colorants que je voulais, je me suis rabattue sur la pâte à sucre un peu par dépit. Et parfois les accidents sont heureux ! J’ai découvert un chouette support de travail qui m’amuse énormément !

Le gâtal de mon ronchonneur qui m’a fait suer, pleurer, cogner ma tête contre le mur, supplier et prier le dieu des gâteaux, bref, j’ai tout donné.

Alors évidemment, il n’était pas parfait mais j’étais très fière de ma première réalisation en pâte à sucre (PAS pour les intimes).

Du coup dans un élan de folie, j’ai proposé à mon beau-frère et ma belle-soeur de faire le gâteau pour le baptême de leur fille. Elle aime les cow-boys et les chevaux, donc ce sera un chapeau de cow-girl et une figurine cheval en cadeau !

Mais évidemment, le rebord du chapeau s’est cassé en le manipulant. Je n’étais que déception.

La malédiction du chapeau cassé

Entre temps j’ai voulu tester la recette du gâteau avec de la mousse à la framboise histoire de ne pas me louper et je me suis amusée avec mes nouveaux emporte-pièces à poussoir en fleurs. Ce sont les puéricultrices de la crèche qui en ont profité du coup !

Et puis j’ai travaillé (un peu) et pour fêter mon départ de la boîte après 3 mois de bons et loyaux services, je leur ai fait un gâteau forcément ! Mais un peu raté quand même…

Et enfin après plusieurs mois sans avoir réussi à toucher la pâte à sucre (et surtout sans avoir trouvé l’occasion d’en faire !), j’ai réalisé le gâteau d’anniversaire de mon mari qui rêve d’avoir une Cintiq (pour les non-geeks : un écran intégré à une tablette graphique donc tu peux dessiner directement sur l’écran). Le genre de rêve qui te coûte un rein, un bras et éventuellement un poumon. À défaut de pouvoir lui offrir une vraie Cintiq, je lui ai donc fabriqué un Cintiq-Cake !

Comment j’ai trop galéré sur les boutons !

Le prochain gâteau sera celui du repas de Noël !

En plus de jouer à la pâte à modeler, j’adore le principe de pouvoir manger quelque chose de réaliste et/ou de très coloré. Alors évidemment c’est chimique à souhait, j’ai beaucoup de remarques sur le fait que ça doit être bourré de colorants, que c’est trop sucré donc pas bon pour les enfants, pour les dents, pour la glycémie, pour les ours polaires, que ce n’est pas bon mais rien à faire ! Tous les à-côtés négatifs de la pâte à sucre sont oubliés dès que je mets les mains dedans, dès que je sculpte, je moule, je modèle, c’est un art éphémère comme un autre, je suis très loin d’être aussi experte que je le voudrais mais je continue sur ma lancée en bavant également sur le boulot des autres amateurs de pâte à sucre qui sont carrément plus loin que moi (sans vouloir faire ma fausse modeste, je vous assure que certaines oeuvres valent celles des pros) !

Et depuis février, mon matériel est passé d’une petite boîte à un tiroir entier.
En gros, je peux le dire, je suis une mordue de pâte à sucre !

Et si ça en intéresse certain(e)s, je mettrai bientôt les bonnes adresses bruxelloises pour vous aussi faire des chefs-d’oeuvre !

Calendrier de l’Avent – Un Fais-Le Toi-Même (DIY) sponsored by la disette

17 Nov

Avent ? Mais Avent quoi ?

Parfois, je fais des trucs avec mes mains. Pas des trucs ultra compliqués hein non, des trucs en général assez accessibles parce que je fais des trucs mais je ne sais pas hyper douée non plus.

Évidemment depuis que je suis maman, j’ai été touchée par cette vague  du fait-maison, déjà parce que je trouve ça super chouette de faire soi-même mais aussi pour m’entraîner, en prévision des années futures, quand je voudrai occuper mon ronchonneur les après-midis pluvieux autrement qu’en le collant devant Cars.

Et vous ne le savez peut-être pas mais je suis une vraie aficionada de Noël. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais j’adore cette fête. Autant les autres fêtes dites commerciales ne me font ni chaud ni froid, autant j’attends avec impatience ce moment pour décorer ma maison, mon sapin, mettre de cette chaleur au coeur froid de l’hiver, laisser la cannelle s’infiltrer pa

rtout, écouter des chansons de Bing Crosby…Bref, je suis fan.

Du coup, plutôt que d’acheter comme l’an dernier le Calendrier de l’Avent Léonidas (qui était très bon hein mais très cher), je me suis lancée dans la confection de notre Calendrier de l’Avent HomeMade de la Chicken Family (c’est nous !).

Ca me permet aussi d’inaugurer la nouvelle catégorie « De mes papattes » ! Je me suis inspirée de divers articles sur le sujet et de ce que je trouvais en magasin.

Suivez le guide !

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :