Archive | juin, 2014

Atelier Kids in Cuisine avec PartenaMut + Concours à la fin !

9 Juin

Il y a un truc tout nouveau depuis quelques temps chez moi, c’est la durée des repas de mon râleur.
Avant, celui-ci dévorait, engouffrait tout ce qu’on lui donnait avec délectation et en redemandait même parfois, genre je frimais grave devant les copines.
Aujourd’hui, même des spaghetti bolo-courgettes n’obtiennent plus grâce à ses yeux, stoplé.
Je ne suis qu’incompréhension…

Ouuuuh, je sens qu’il y en a un qui va se retrouver avec du brocolis dans le nez, bientôt.

Et les repas peuvent facilement durer parce que Monsieur trie. Monsieur chipote. Monsieur fait le difficile !
Monsieur préfère d’abord manger toutes les miettes de viande avant de s’attaquer à la salade qui finalement ne sera pas mangée parce qu’elle lui pique la lèvre, pauvre enfant.
Alors on rince la salade et on lui re-propose mais entre temps, celui-ci a trouvé un vieux macaroni sec et oublié, qui était tombé sur sa chaise et préfère le croquer comme s’il s’agissait de son dernier repas, puis il décrète que ça lui suffit et qu’il n’a plus faim. Paye tes heures en cuisine, quoi.

Et je pige pas ce qu’il s’est passé entre le moment où je pouvais lui faire avaler la poubelle si je voulais et le moment où je suis devenue sa poubelle personnelle.
Et par un heureux hasard, PartenaMut m’a conviée, parmi d’autres parents blogueurs, à un atelier Kids in Cuisine mardi soir dernier. Et si vous me suivez sur Twitter ou sur Instagram, vous avez dû voir les photos en realtime ! Youhou !
Cet atelier consistait à apprendre quelques bonnes recettes saines et surtout des astuces pour faire manger des légumes à nos chérubins diaboliques et je crois qu’on sait toutes et tous (moi y comprise maintenant bouhouhou) combien parfois cela s’avère être un défi permanent !

Nous avons donc été reçus dans les locaux de [Mmmmh!] et accueillis par Pauline de Voghel, diététicienne-nutritionniste spécialisée en diététique de l’enfance. Elle est également auteure du livre « Les petits pieds dans les grands plats », un livre destiné aux enfants, avec des recettes faciles et de saison illustrées par et pour les petits. Et elle anime aussi des ateliers Kids in Cuisine ! Bref, she’s on fire, Pauline !

Et c’est tant mieux parce que Pauline de Voghel, elle est chouette et on sent que c’est important pour elle de manger bien, de manger sain et surtout d’apprendre à nos progénitures toute la variété d’aliments qui existe et la richesse d’une cuisine saine et savoureuse tant pour la santé que pour les chouettes moments passés en cuisine.

Parce que des chouettes moments, il y en a eu ! L’entrée était un houmous de printemps, où j’ai pu découvrir le Gomasio (ou Gomashio) qui est un condiment de sésame et qui peut remplacer le sel.  Et surtout (attention phrase de la soirée) : Il ne faut pas manger moins gras, il faut manger mieux gras. Essayer de varier l’apport en graisses, bien les choisir, sortir de l’éternelle routine de l’huile de tournesol dans tout (en plus du ketchup), il en existe plein d’autres et le mieux étant de les varier au gré de nos envies !

Après l’élaboration du houmous, place à la création des petits toasts sur légumes crus (carottes, choux-fleurs, céleris, radis…). Et là, tu peux laisser parler ta fibre Christina Cordula du légume et dire à ton toast qu’il est juste magnifaïque avec cette touche de vert de persil !!!

Et moi j’ai fait une patte d’ours, t’as vu ? Je suis au summum de ma créativité légumesque je crois. J’ai tout donné, tout.

Puis nous sommes passés au plat de résistance : des rouleaux de printemps aux lentilles et épinards. Faire une petite omelette de lentilles et épinards et rouler le tout en rouleaux avec des feuilles de riz et du soja ! Là-dessus j’ai posé ma question con du jour : Peut-on manger les épinards crus ? Eh oui, on peut, Pauline l’a confirmé !

Et puis nous sommes passés à table pour déguster nos oeuvres ! Mais comme pour les kids en cuisine, c’était sans alcool pour moi, sinon ma Chouquette allait être pompette !

Une très chouette soirée où j’ai appris surtout que pour faire manger du bon légume à mon râleur, il allait falloir que je sois créative ! Mais comme j’ai envie qu’il prenne autant de plaisir à cuisiner que moi à pâtisser, c’est décidé, tout bientôt on testera toutes les recettes de Pauline dans son bouquin au fur et à mesure des saisons ! Résolution de l’été, hop faut qu’il rentre dans son maillot deux pièces en crochet pour les vacances !

CONCOURS :

Et comme j’ai été gâtée pendant cette soirée, PartenaMut vous offre aussi la possibilité de gagner le Goodies bag ci-dessous qu’ils nous ont offert et je veux pas dire mais le panier est quand même super chouette, pliable et tout (et le logo est tout discret pour quelqu’un qui n’aime pas, comme moi, qu’on voit les marques). Et pour ça, il suffit de cliquer ici et de répondre aux questions !

partenammmmh

BonusBouffe – Tiens et si je faisais ça pour l’apéro ?

On va manger du pingouin ce soir !

Chéri, ce soir on mange du pingouin !

Ode à mes hormones de grossesse

3 Juin

Il était une fois, une toute petite fois,
Une fois qui a duré 9 mois
Où mon corps entièrement dédié
A s’échiner à la faire pousser
Ma toute petite, mon ange, ma vie
Qui aujourd’hui me voit et me sourit.

Cette fois, c’était en hiver

Ma chevelure épaisse, fournie, pleine de mystères
Éblouissait tant les badauds par sa vigueur extraordinaire
Que je distribuais oeillères et protections solaires.

Le vent, la pluie, et les tempêtes

Jusqu’à la naissance de ma chouquette
Ma chevelure n’en avait cure
Elle se nourrissait de sa belle allure.
Puis vint la fois de la délivrance
De cette crinière qui faisait bombance
Il n’en reste plus que douleur et désert crânien.
Non, il n’en reste plus rien.

Cette fois, je m’en souviens bien

Tout a commencé avec un chien
Ses poils qui s’entremêlent aux miens
Ceux de ma tête qui partent rejoindre les siens.
Mais dis donc on dirait mes cheveux ! me dis-je
Sont-ce les rois de la voltige
Pour que je les retrouve ainsi tout éparpillés
Au sol au lieu d’être sur ma tête bien collés ?

Non, personne n’a décidé de se suicider

En sautant de mon cuir chevelu affolé.
Mais quelle différence y a-t-il avec avant ?
Ramenez moi ma vigueur d’antan !!!

Tandis que je réfléchissais mais pas trop longtemps

Je me souviens de mon premier enfant,
Qui m’avait pris, en naissant, en plus de mes heures de sommeil
Ma magnifique chevelure dorée au soleil
Je compris alors que le seul point commun entre eux
C’étaient mes hormones, parties s’éclater sur l’île d’Yeu
Ou que sais-je, en me laissant dans un vide abyssal
Avec mes poignées de cheveux, en me laissant mes poils.

Aaaaaaaah que ne donnerais-je pour vous retrouver

Vous qui me donniez tant de beauté
Vous que tout le monde admirait en me complimentant
Alors même que j’étais exténuée, tout le temps.

Au diable les hormones de croissance

Que tous réclament en abondance
Donnez moi des hormones de grossesse en pilule
Que je puisse raviver mes pileux follicules ! 

Raaaaaah pu%@!µ de sa m#§$ la truie de c0µ !!!

%d blogueurs aiment cette page :