Je suis une DG Mum !

27 Août

Avec l’annonce de la grossesse, on a eu beaucoup de joie dans nos coeurs, des petits papillons partout dans le ventre et des milliers d’étoiles dans la tête, c’était comme une grosse fiesta sur les Champs-Elysées à Noël mais sans le froid, tu vois ?

Hihihi on est toutes enceintes et on boit du champagne qui ressemble à du pipi, trop la fêêêêêêête !!!!

Pour ma première grossesse, nous avons eu très vite l’autre revers de la médaille soit la mauvaise nouvelle. Celle-ci prenait la forme de la menace d’une fausse couche avec des taux d’hormones de grossesse qui feraient rire les spécialistes. Et puis finalement, on s’est rendus compte que mes taux d’hormones c’était nawak et qu’il valait mieux se fier à une bonne vieille échographie.

Eh bien pour la deuxième grossesse, je n’y loupe pas, j’ai aussi eu ma désillusion assez rapidement : le Diabète Gestationnel soit DG pour les intimes de Docti ou DiGé parce que je suis trop hype et que soyons honnêtes, une telle nouvelle pèse lourdement sur la DiGéstion.

Comment je l’ai su ? Par ma toute première prise de sang de femme enceinte pour confirmer ma grossesse. Mon gynécologue avait à l’époque voulu vérifier la glycémie à jeun et c’est donc tout naturellement qu’au vu des résultats, il s’est demandé comment j’avais fait jusqu’à présent pour ne pas me transformer en Sucre Daddy. J’ai eu beau lui dire que c’est parce que moi j’étais la Mummy, rien à faire, il m’a dit « on va encore vous faire avaler plus de sucre et vous prélever du sang trois fois parce qu’on aime ça vous torturer« . Ca sonnait à peu près comme ça dans ma tête en tout cas.

Et je vous passe le plaisir de cet acte absolument incommensurable pour moi puisqu’en général, il est impossible de me prélever du sang sur les bras, alors on le fait…tindiiiin…sur la main !

Voilà, donc ça c'était les restes des tentatives des infirmières un jour pour me faire des prises de sang et me poser des perfs lors d'une hospitalisation, n'est-ce pas ?

Voilà, donc ça c’était les restes des tentatives des infirmières pour me faire des prises de sang et me poser des perfs lors d’une hospitalisation. Joie. Exaltation.

Et là mon cher médecin a eu la phrase que je déteste le plus dans tout l’univers médical. Il m’a dit « Si je vous appelle, c’est qu’il y a une problème, si je ne vous appelle pas, c’est qu’il n’y en a pas« .

Bon je fais un interlude nécessaire, ceux qui ne sont pas médecins vous pouvez passer, si vous voulez : Franchement messieurs-dames les docteurs, s’il-vous-plaît, on sait que vous êtes débordés mais faut arrêter maintenant avec ça hein. C’est complètement con de dire ça parce que de toute façon, implicitement on SAIT que vous n’allez pas appeler ! On le sait très bien que vous ne regardez pas en détail tous les résultats d’analyses sans qu’on vous le demande, enfin quoi vous êtes humains, vous avez la flemme et vous préférez traîner sur Facebook en arrivant au boulot plutôt que de regarder des chiffres de gens que vous connaissez même pas, moi aussi, c’est normal. Parce que faire espérer les gens bêtement comme ça, les faire attendre, ces gens, pendant des semaines derrière leur téléphone pour savoir si oui ou non vous allez appeler comme si vous aviez couché avec et que vous étiez partis sans dire au revoir, c’est de la torture psychologique. Alors quoi ? Vous aimez ça torturer les gens ? Vous voulez que tout le monde vous déteste ? Non hein ? Alors maintenant on dit « appelez-moi pour connaître les résultats » et basta ! On n’en parle plus…ceux qui sont aux aguets peuvent vous appeler et être rassurés (ou pas) et ceux qui n’en ont rien à foutre bah ils en ont rien à foutre et voilà.

Meeeeeeerde je l’ai appelée alors que tout allait bien, mais pourquoi j’ai fait ça bordel ?

Bon sur ce, je reprends. Donc j’ai attendu, attendu, attendu, mon téléphone a fini par fusionner avec la peau de ma main encore meurtrie par les aiguilles. Mon gynéco entre temps est parti se dorer la pilule au soleil, tranquille Émile. Rien n’est venu donc au bout d’un mois, j’en ai déduit que héhé tout allait bien, j’allais bien, la vie était formidable et j’allais pouvoir me gaver de Kango youhou !!!

Et puis en revenant voir ma craouette pour ses 3 mois de vie dans mon utérus, la gynéco de remplacement me dit « je vois sur vos analyses que votre glycémie à jeun est élevée« . Oui, oui, ça on me l’avait déjà dit la première fois mais c’était la première prise de sang, depuis j’ai fait le test de supplice sucré et…

Ah, c’est celui-là dont vous parlez ?

Oui, madame, le max toléré est de 0,93 et vous êtes à 0,94. Le reste est bon mais vous allez quand même être suivie pour du diabète gestationnel.

Ok. Accroche-toi à ta chaise, Loutre, tout va bien, tu vas bien, la vie est formidable, tu vas pouvoir te gaver de…concombre.

Oooooh et puis avec ça ils nous prennent pour des connes en plus.

Depuis, la super chouette nouvelle a bien été confirmée par téléphone par mon gynécologue qui, je l’espère, a chopé un cancer de la peau pendant ses vacances mais un gentil, je suis pas non plus une connasse (contrairement à beaucoup de médecins hum). Et demain, je dois aller voir un endocrinologue et une infirmière spécialisée en diabétologie pour qu’elle m’explique comment je vais devoir contrôler ma glycémie 6 fois par jour avec la petite phrase sympa du gynéco « et puis on verra si le régime fonctionne, sinon vous aurez des injections d’insuline ! « . Genre normal, youpilala, enfin tout le monde fait ça quoi, moi-même de temps en temps, je m’injecte une petite dose d’insuline dans le bout de gras parce que j’aime ça, je fais des insulino-party, tout ça.

Des fois, je fantasme d’être atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette pour pouvoir insulter les gens impunément. Cette fois-là, c’était le cas.

Alors, voilà. Durant les 6 prochains mois, je risque d’être assez ronchonchon, si tu veux. Donc t’étonnes pas si je te réponds mal, c’est que j’ai faim, ou si je te gifle avec un poisson frais si tu me proposes un morceau de gâteau, je prendrai ça pour de la provocation.

Par contre, unis-toi avec moi, amène toutes tes pensées positives pour que le fromage de chèvre ne me soit pas retiré, pitié, pitié, pitié, faîtes que je puisse encore manger mon crottin sinon je me laisse mourir devant la porte du bureau de mon gynéco.

Sarace.

Publicités

19 Réponses to “Je suis une DG Mum !”

  1. Veronique 27 août 2013 à 21 h 44 min #

    Courage, plus que 6 mois à tenir…

  2. mcosson 27 août 2013 à 22 h 39 min #

    Je compatis sincèrement…
    Non seulement j’ai eu le spectre « toxo » qui a plané pendant 6 mois, mais à 4 mois le gynéco m’a bien fait comprendre que je prenais trop de poids donc au revoir la bonne bouffe et bonjour le fenouil aux branches de cèleri 😮
    Depuis je me venge et je bouffe des chips tous les soirs :OOO
    M’enfin des injections quotidiennes, c’est bien bien la merde quand même. On va espérer très fort pour que tu sois « seulement » à la diète.

    • Maman Loutre 28 août 2013 à 9 h 00 min #

      Bah là franchement s’il me dit que j’ai pris trop de poids alors que j’ai perdu quasi 9 kilos, je sais pas ce qu’il lui faut…
      C’est relou d’avoir une telle épée de Damoclès au-dessus de sa tête, comme je te disais je ne suis pas immunisée contre la toxo non plus, ce qui va clairement poser un problème…au resto ! Puisque je ne pourrai plus manger de plat de pâtes mais je ne pourrai pas non plus manger de salades. Ca va être pratique tiens.

  3. Zunie 28 août 2013 à 9 h 32 min #

    Courage ma belle, je n’ai pas ce fameux DG pour ma part, mais une de mes amies l’a eu et je l’ai vue se piquer à tout bout de champ pour se surveiller. Pas drole, mais ça ne dure pas, c’est ça qu’il faut garder en tête.
    Je connais des malades du diabète qui doivent se piquer tous les jours de leur vie, et là, c’est vraiment lourd, car il n’y a pas d’alternative.
    Dans ton cas, ton alternative, ça va être d’accouché d’un beau bébé en bonne santé, d’évacuer ce planceta qui te pose ces soucis, et hop, retour à la normale.

    Pensées positives pour toi en tout cas.

    • Maman Loutre 28 août 2013 à 12 h 37 min #

      Ah oui clairement j’ai un énoooooooorme respect pour les diabétiques insulino-dépendants ! C’est énorme tout ce qu’ils doivent faire, quelles contraintes ! Et c’est sûr que moi mon placenta, je le mange pas hein 😀
      Merci pour tes pensées 🙂

  4. mavraiviedemaf 28 août 2013 à 16 h 12 min #

    Ayant un peu de retard vacancier sur tes posts, j’apprends toutes tes nouvelles en même temps… Alors facile à dire quand on n’est pas concernée, certainement, mais ne garde que le positif: t’as un p….ain de 2ème truc qui pousse là où auraient pu se loger tout un tas de résidus de chocolat, gâteaux, confitures et autres sodas! Et en plus, tu vas lui donner, in utero, d’excellentes habitudes alimentaires… Si c’est pas être une mère exemplaire, ça? Respect et FELICITATiONS!!!

    • Maman Loutre 28 août 2013 à 16 h 38 min #

      Mais oui je t’avoue que c’est ça aussi qui me permet de ne pas sombrer dans un marasme de décrépitude ! Je suis sûre que son premier mot ce sera manger-bouger.fr

  5. Elle de ONMPD(Q).com 28 août 2013 à 16 h 13 min #

    J’adooore les dessins explicatifs te disant que tu peux manger de tout (et mon postérieur c’est de la volaille, donc c’est sur la liste c’est bon) et boire… de l’eau. Non mais miam quoi ! Et si tu n’avais pas encore compris qu’on te prend un peu pour une coconne, les petits dessins te tutoient, toi la femme enceinte à qui on peut parler comme à un gamin de 5 ans (et encore…)

    Bref, toutes mes condoléances culinaires, tu peux le faire, tu peux tenir, dis toi qu’après l’accouchement tu feras une orgie de sushis ET de gateaux au chocolat.

    • Maman Loutre 28 août 2013 à 16 h 40 min #

      Les dessins, c’est une horreur hein. Oui, je suis coconne, je comprends pas touskidit le docteur…
      Les sushis, je veux manger que ça pendant tout mon séjour à la maternité. Un chirashi saumon chaque jour ! Banco !!!

      • Elle de ONMPD(Q).com 29 août 2013 à 9 h 11 min #

        Ca me fait penser à mon dernier rendez-vous, où j’ai presque supplié la sage-femme de me dire que si ça venait de chez Picard, donc surgelé bien comme il faut, c’était bon. Hélas il y a des risques de rupture de chaîne du froid donc même les sushis et chirashis c’est « risqué ». Je te promets que j’aurais pleuré…

      • Maman Loutre 29 août 2013 à 9 h 16 min #

        Je compatis grandement et sincèrement. Je suis moi-même une sushivore et depuis que je suis enceinte, mes envies ont décuplé. La dernière fois, j’ai appelé mon fournisseur habituel et je lui dis « entre nous, vous pouvez me dire si votre poisson est surgelé ? »…elle me répond : « vous êtes enceinte, c’est ça ? Non, Madame, je suis vraiment désolée mais tous nos poissons sont frais ». Ô rage, ô désespoir, ô listériose ennemie !!!

      • Elle de ONMPD(Q).com 29 août 2013 à 10 h 11 min #

        Non mais t’inquiète, même surgelé, à moins de ne pas l’avoir quitté des yeux depuis sa pèche en haute mer, on va te dire que tu ne peux pas être sûre de la chaîne du froid qu’a connu ton saumon, ou ton thon rouge.
        Ne restent que les sushis à l’avocat ou au kiri (je refuse de parler de ceux avec du thon en boîte.)

  6. Alice 28 août 2013 à 16 h 37 min #

    Je compatis mais je pleure de rire quand même en lisant ton texte !

    • Maman Loutre 28 août 2013 à 16 h 41 min #

      J’aime amener des sentiments ambivalents chez les gens 😀

  7. beckymum 24 septembre 2013 à 10 h 37 min #

    Je déocuvre ton blog (wahouu ça fait tout de suite une présentation fracassante !) J’ai fait ma prise de sang hier… on verra bien pour moi , peut être que je te rejoindrai dans le club des DG mum belge ^^ Pour ma première grossesse tout allait bien de ce côté là donc on espère que ça continue. (OMG tes bras ma pauvre, je te prête mes veines ici c’est bloody avenue !) =)

    • Maman Loutre 3 octobre 2013 à 9 h 03 min #

      Alors qu’a donné cette prise de sang ? sincèrement je ne te souhaite pas de me rejoindre au club ! C’est vraiment pénible !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quelques nouvelles en vrac… | Maman, Loutre et Bruxelloise - 12 novembre 2013

    […] Je vous avais parlé du diabète de grossesse qu’on avait détecté assez rapidement. Depuis le début de la grossesse, je suis donc mise au régime et je dois vérifier ma glycémie […]

  2. Un mois… | Maman, Loutre et Bruxelloise - 24 janvier 2014

    […] pouvait manger. C’est également à ce moment-là que nous apprenons que je fais du diabète gestationnel et que je dois cette fois me mettre au vrai régime. Je suis […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :