Archive | novembre, 2012

Pâte à sucre, mon amour…

26 Nov

Je voulais faire une rime de malade mais rimer avec « ucre », faut le vouloir !

En février dernier, j’ai découvert la pâte à sucre parce que j’ai voulu me lancer dans l’élaboration complexe d’un gâteau pour les deux ans de mon fils.

Pourquoi ? Pour lui faire plaisir, pour tester mes capacités, pour voir si j’y arrivais.

Je pensais d’abord lui faire un Rainbow Cake et puis faute de trouver les colorants que je voulais, je me suis rabattue sur la pâte à sucre un peu par dépit. Et parfois les accidents sont heureux ! J’ai découvert un chouette support de travail qui m’amuse énormément !

Le gâtal de mon ronchonneur qui m’a fait suer, pleurer, cogner ma tête contre le mur, supplier et prier le dieu des gâteaux, bref, j’ai tout donné.

Alors évidemment, il n’était pas parfait mais j’étais très fière de ma première réalisation en pâte à sucre (PAS pour les intimes).

Du coup dans un élan de folie, j’ai proposé à mon beau-frère et ma belle-soeur de faire le gâteau pour le baptême de leur fille. Elle aime les cow-boys et les chevaux, donc ce sera un chapeau de cow-girl et une figurine cheval en cadeau !

Mais évidemment, le rebord du chapeau s’est cassé en le manipulant. Je n’étais que déception.

La malédiction du chapeau cassé

Entre temps j’ai voulu tester la recette du gâteau avec de la mousse à la framboise histoire de ne pas me louper et je me suis amusée avec mes nouveaux emporte-pièces à poussoir en fleurs. Ce sont les puéricultrices de la crèche qui en ont profité du coup !

Et puis j’ai travaillé (un peu) et pour fêter mon départ de la boîte après 3 mois de bons et loyaux services, je leur ai fait un gâteau forcément ! Mais un peu raté quand même…

Et enfin après plusieurs mois sans avoir réussi à toucher la pâte à sucre (et surtout sans avoir trouvé l’occasion d’en faire !), j’ai réalisé le gâteau d’anniversaire de mon mari qui rêve d’avoir une Cintiq (pour les non-geeks : un écran intégré à une tablette graphique donc tu peux dessiner directement sur l’écran). Le genre de rêve qui te coûte un rein, un bras et éventuellement un poumon. À défaut de pouvoir lui offrir une vraie Cintiq, je lui ai donc fabriqué un Cintiq-Cake !

Comment j’ai trop galéré sur les boutons !

Le prochain gâteau sera celui du repas de Noël !

En plus de jouer à la pâte à modeler, j’adore le principe de pouvoir manger quelque chose de réaliste et/ou de très coloré. Alors évidemment c’est chimique à souhait, j’ai beaucoup de remarques sur le fait que ça doit être bourré de colorants, que c’est trop sucré donc pas bon pour les enfants, pour les dents, pour la glycémie, pour les ours polaires, que ce n’est pas bon mais rien à faire ! Tous les à-côtés négatifs de la pâte à sucre sont oubliés dès que je mets les mains dedans, dès que je sculpte, je moule, je modèle, c’est un art éphémère comme un autre, je suis très loin d’être aussi experte que je le voudrais mais je continue sur ma lancée en bavant également sur le boulot des autres amateurs de pâte à sucre qui sont carrément plus loin que moi (sans vouloir faire ma fausse modeste, je vous assure que certaines oeuvres valent celles des pros) !

Et depuis février, mon matériel est passé d’une petite boîte à un tiroir entier.
En gros, je peux le dire, je suis une mordue de pâte à sucre !

Et si ça en intéresse certain(e)s, je mettrai bientôt les bonnes adresses bruxelloises pour vous aussi faire des chefs-d’oeuvre !

Et pendant ce temps, à Bruxelles…

19 Nov

Et j’espère que t’as compris le message hein !

En ce moment, sur nos trottoirs, c’est une guerre sans merci que livrent les chiens du quartier contre nos chaussures (et nos intérieurs). Beaucoup trop d’innocents en jeu, beaucoup trop de victimes, peu d’entre nous s’en sortent indemnes.

Jusqu’ici, nous avons pu être épargnés grâce aux divers rattrapages in extremis de ronchonneur qui court naïvement sans se soucier de la bombe qui va lui tomber dessus (ou inversement). J’ai même vu un magnifique étron tout chaud fait sur le pas d’une porte !

Alors, certains ont voulu hurler leur haine à la face du monde (et ils ont raison) mais en bonne commune respectueuse du bien d’autrui, ce n’est pas à coups de bombe de peinture à haute toxicité qu’ils manifestent leur mécontentement, mais à la bonne vieille craie !

Malheureusement j’ai l’impression que depuis ce message, les chiens souilleurs (et leurs maîtres dégueulasses surtout) prennent ça comme un défi personnel et ont entamé une période de salves de tirs ravageurs qui détruisent tout sur leur passage. WAR IS DECLARED (et ça pue, moi jvous l’dis !) !!!

Calendrier de l’Avent – Un Fais-Le Toi-Même (DIY) sponsored by la disette

17 Nov

Avent ? Mais Avent quoi ?

Parfois, je fais des trucs avec mes mains. Pas des trucs ultra compliqués hein non, des trucs en général assez accessibles parce que je fais des trucs mais je ne sais pas hyper douée non plus.

Évidemment depuis que je suis maman, j’ai été touchée par cette vague  du fait-maison, déjà parce que je trouve ça super chouette de faire soi-même mais aussi pour m’entraîner, en prévision des années futures, quand je voudrai occuper mon ronchonneur les après-midis pluvieux autrement qu’en le collant devant Cars.

Et vous ne le savez peut-être pas mais je suis une vraie aficionada de Noël. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais j’adore cette fête. Autant les autres fêtes dites commerciales ne me font ni chaud ni froid, autant j’attends avec impatience ce moment pour décorer ma maison, mon sapin, mettre de cette chaleur au coeur froid de l’hiver, laisser la cannelle s’infiltrer pa

rtout, écouter des chansons de Bing Crosby…Bref, je suis fan.

Du coup, plutôt que d’acheter comme l’an dernier le Calendrier de l’Avent Léonidas (qui était très bon hein mais très cher), je me suis lancée dans la confection de notre Calendrier de l’Avent HomeMade de la Chicken Family (c’est nous !).

Ca me permet aussi d’inaugurer la nouvelle catégorie « De mes papattes » ! Je me suis inspirée de divers articles sur le sujet et de ce que je trouvais en magasin.

Suivez le guide !

Lire la suite

Ca par-contre je m’y suis grave habituée (Belgique et BXL en particulier)

15 Nov

Aaaaah la suite tant attendue de ce palpitant top 5 des trucs dont tout le monde se fout est enfin là !

Bon j’ai une bonne excuse, voilà que jme mets à vouloir parler flamand (Delijn, j’arrive !!!) et de manière tout à fait intensive en 20h/semaine parce que je suis une grosse masochiste ça va plus vite.

Donc non, je ne fais pas QUE détester la Belgique, je l’aime aussi des fois…souvent…un peu.
En fait entre nous, c’est soit tendu du slip soit le pied total. Il n’y a jamais vraiment eu de juste milieu. On a un amour un peu vache…

Et donc dans tout amour vache, il y a l’amour…quand même…un peu.

Et donc brololom brololom, le voici-le voilà, le top 5 de ça par-contre je m’y suis grave habituée !!!

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :