La naissance

13 Oct

Au début d’un blog, c’est toujours très confus pour moi. Je ne sais jamais trop quoi raconter, par où commencer, persuadée que les débuts donnent le ton, la mesure sur ce qui sera une aventure sans lendemain ou une relation basée sur l’amour et la confiance. Les idées se bousculent un peu, je dois faire le tri.

Et puis je ne connais pas ses habitudes, je découvre, je tâte, je fouille et je m’inspire.

J’espère souvent que la relation durera encore et toujours, même si elle s’est finie souvent prématurément. Bah oui, vous savez ce que c’est, au début, c’est chouette, on a des petits papillons dans le ventre, on n’a pas encore montré sa part d’ombre…et puis au bout d’un moment, on se lasse, la routine fait son travail, les problèmes de connexion, d’entente, de « je viens d’écrire un article de 3 pages et toi as décidé de le supprimer comme ça ? Va mourir !« .

Alors on arrête parce que quand on en vient à souhaiter la mort de sa plateforme, c’est qu’il y a un truc qui ne va pas.

Mais souvent il y a aussi de beaux bébés, des accouchements, dans la douleur certes, mais des centaines d’articles qui prennent vie là comme ça sous les yeux des parents attendris, alimentés par les commentaires qui leur permettent de poursuivre leur vie d’articles adultes.

Donc en parlant d’accouchement dans la douleur et parce que j’ai envie de lui donner ce ton-là à ce blog, je vais vous raconter MON vrai accouchement de 25h (tintintintiiiiiiiin).

Si ça fait mal ? Nooooooooon hahahahaha ! Hahaha. Haha. Ha.

Mais non je plaisante ! En fait, je vais vous épargner cet épisode raconté par mes soins.  Je vais plutôt laisser les mots de mon fils de 2,5 ans vous raconter ça. Parce que lui apparemment s’en souvient très bien.

Je n’avais malheureusement pas de caméra sous la main à ce moment-là donc je vous retranscris tel quel.

Moi je suis dans le ventre de maman et puis…et puis…ça fait mal alors gniiiiiiiiiiii, je pousse et puis je vole et puis…

Là, il met ses mains au-dessus de sa tête en triangle, passe sa tête entre ses mains et…

Et là vlouuuuuuuuf ! Sorti ! Et voilà !

Voi-là.

J’espère qu’ici il y aura d’autres accouchements aussi faciles que celui-là, peut-être un peu moins mouillés quand même ! Enjoy 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :